Le Memorial Day, histoire d’une commémoration.

A la fin de la Guerre de Sécession,  une coutume faisait que les sépultures des soldats américains tombés étaient recouvertes de fleurs à une date annuelle particulière. Le 5 mai 1868, ce jour devient un jour férié du calendrier. Le 30 mai 1868, il est nommé « Decoration Day » et célébré au Cimetière National d’Arlington. Dès 1882, il est renommé « Memorial Day » pour célébrer tous les morts au combat de toutes les guerres ayant impliqués des soldats américains et non plus seulement ceux tués durant la Guerre de Sécession. En 1967, le Memorial Day s’étend au niveau fédéral et un an plus tard, le Congrès adopte le « Uniform Monday Holiday Act », déplaçant cette journée au dernier lundi de mai, afin de proposer un week-end de trois jours. Cette loi entre en vigueur le 1er janvier 1971 .

 

Le Memorial Day au Brittany American Cemetery

A 16h00, ce 28 mai 2917, plusieurs centaines de personnes se sont réunies au Brittany American Cemetery de Monjoie-Saint-Martin (St James -50) afin de commémorer le Memorial Day et de se recueillir sur les tombes de ces jeunes libérateurs enterrés en ces lieux. Cette cérémonie annuelle en présence d’autorités civiles et militaires franco-américaines fut également marquée par la venue des vétérans John Roman et Charles Chay, l’occasion d’aller les saluer et de les remercier pour leur service. 73 ans plus tard, le peuple de France n’a pas oublié le sacrifice de ces jeunes hommes venus de l’autre côté de l’Atlantique.

Share This