Un point fortifié à l’Est de Cherbourg

Il est dans le Nord Cotentin une batterie livrée à son propre sort. En effet, le point de défense Osteck, localisé dans la lande de Carneville ( Manche – 50), important complexe de plusieurs dizaines d’édifices bétonnés de tous les types, commandé en 1944 par le Major Kuppers, fut le bastion de la défense de Cherbourg. Désormais, le site, envahi par la végétation et tristement délabré est loin d’attirer les foules de touristes. Et pourtant, il y a plus de 70 ans, ses centaines d’occupants y ont laissé un souvenir de leur passage. 

 

Les fresques murales d’Osteck

Les années ont passé et plus on avancera dans le temps et ces souvenirs d’époque disparaîtront.  A l’intérieur des blockhaus, mais également sous vos pieds, sur des dalles en béton couvertes de mousse, il est possible de découvrir toutes ces peintures réalisées par les soldats allemands qui occupaient les lieux pendant la Seconde Guerre mondiale. On y retrouve des souvenirs du pays, des moments de joie et de détente, mais également des symboles comme la femme et sa beauté ou encore des dessins rappelant le régime en place. Il est question de tuer le temps pour ses soldats, qui restent des hommes avant toute chose, tous ne sont pas des artistes, mais tous attendent un débarquement qui s’avère devenir de plus en plus certain. Le site tombera par ailleurs aux mains des Alliés le 26 juin 1944.

 

 

Share This