Un monument pour Benjamin F. Kitchens et Bert Espy Jr

Le 24 juin dernier, suite à l’invitation de notre ami Christian Levaufre, nous nous sommes réunis pour inaugurer le monument en mémoire des deux aviateurs américains Benjamin F. Kitchens et Bert Espy Jr à Périers (50). Il y a jour pour jour 73 ans, alors que les deux pilotes rejoignent leur formation après avoir mitraillé des véhicules allemands, l’hélice du P-47 de Espy va découper l’arrière de l’appareil de Kitchens. Cet effroyable accident se conclu par le crash des Thunderbolt et la mort des deux officiers de l’USAAF. Après un long travail de recherches menées sur des décennies par la famille Levaufre et l’association Normandy 44, l’avion d’Espy est retrouvé (celui de Kitchens a été feraillé) et son moteur nettoyé. Il est ainsi apposé au sommet de ce mémorial dévoilé ce 24 juin 2017 en présence des autorités franco-américaines mais également de la nièce du pilote. Un bel hommage, la boucle est bouclée, parce qu’entretenir la flamme de la mémoire, c’est 365 jours par an.

 

Tous sont mort pour notre Liberté

« Tous ne sont pas morts en Héros, mais tous sont mort pour notre Liberté », telle est la phrase citée sur le panneau expliquant la mésaventure de ces deux appareils. Il est bon de rappeler qu’aucune guerre n’est propre, et qu’aucune guerre n’est menée sans erreur. Parmi les millions de morts que la Seconde Guerre mondiale emporta avec elle, beaucoup d’entre eux furent victimes de tirs fratricides suite à des problèmes de repérage et de localisation, d’accidents en mer, dans les airs et sur terre. Ainsi, bien que tous ces jeunes hommes aient su sacrifier leur vie pour la libération de notre continent, bon nombre d’entre eux auraient surement pu retourner chez eux si ces erreurs n’étaient survenues. Nous ne les oublions pas non plus.

Share This